Marc CoppeyCellist

Conciliant geste chorégraphique et parole rhétorique, robustesse terrienne et lévitation spirituelle, le jeu de Marc Coppey déborde d'’une vitalité jubilante. Gilles Macassar, Télérama

Biography

French cellist Marc Coppey, winner of the two highest prizes at the 1988 Bach competition Leipzig at the age of 18 – first prize and special prize for the best interpretation of Bach, is considered to be one of the leading cellists of today. Lord Yehudi Menuhin discovered Marc’s talent at an early age, and subsequently invited him to make his Moscow and Paris debuts by performing the Tchaïkovsky Trio with himself and Victoria Postnikova, a collaboration documented on film by famous film director Bruno Monsaingeon. In 1989 Mstislav Rostropovitch invited Marc to the Evian Festival and from that moment on his solo career took off. Read more...

News



February 25th, 26th : Mantovani and Schumann Concertos — Paris, Salle Wagram More information 

Press

Conciliant geste chorégraphique et parole rhétorique, robustesse terrienne et lévitation spirituelle, le jeu de Marc Coppey déborde d'’une vitalité jubilante.

Gilles Macassar, Télérama

Le violoncelliste Marc Coppey, accompagné par un Peter Laul entièrement en phase, a donné dans Schumann et Brahms une démonstration de romantisme bien compris, avec un jeu épanoui et parfaitement centré, une sonorité chaude et boisée, un vibrato naturel et jamais crispé, tout en captant l'attention du public dans le monde sonore subtil et raréfié de Brice Pauset.

Christian Merlin, Le Figaro

Dans la double concerto de Brahms, saluons la passionnante interprétation de Marc Coppey, au violoncelle, absolument convaincant, et de bout en bout, tant dans le registre sombre que dans le lyrisme plus flamboyant.

Edouart Bailly, ResMusica.com

Le luxe de ce concert, c'était peut être d'entendre les Trois Strophes sur le nom de Sacher d'Henri Dutilleux (...) oeuvre rarement donnée en concert tellement elle est difficile à jouer. Pourtant, l'interpreétation qu'en a donné Marc Coppey semblait couler de source, rendant à merveille son caractère tantôt méditatif, tantôt mouvementé.

Ouest France

Dans le concerto de Dvorak, la beauté du son du violoncelliste, si moëlleux, si chaleureux, ainsi que le sens de la conduite du phrasé de Coppey furent très captivants, transportant littéralement les auditeurs, leur faisant oublier là où ils se trouvaient. Une espèce d'état second tout au long du concerto.

Le Bien Public

Dans la Sonate de Kodaly, Marc Coppey fut magistral. Il conduisit la pièce qui dure plus d'une demi-heure avec une technique et une expression époustouflante.

La Presse de la Manche

Photos

Discography

Dutilleux - Caplet

Buy


Schubert

Buy


Bach

ABuy


Sonates Russes

Buy


Dohnanyi

Buy


Dubois

Buy

Contact

Marc Coppey · Email

General Management : IMG Artists - Stefana Atlas · Email

France : Satirino - Ian Malkin · Email

Holland : Stichting Kamermuziek Nederland · Email

Belgique : Marianne Gérard · Email

© Marc Coppey 2014 · Français